Bannière Faculté des arts Institut du patrimoine

clocher Photo :
 Nathalie St-Pierre

« Point de repère marquant dans le paysage urbain, le clocher de l’UQAM, que tout le monde connaît, n'est pas un clocher comme les autres. C'est l'emblème du Quartier latin », affirme le chargé de cours de l'École de design et membre associé de l'Institut Denis Boucher. Le clocher de l'ancienne église Saint-Jacques n'est pas seulement un bien patrimonial que l'on doit préserver et restaurer, dit celui qui est aussi membre du Conseil du patrimoine religieux du Québec. 

« Jusqu'à maintenant, l'UQAM a fait preuve d'audace et d'initiative pour mettre le clocher en valeur lors de divers événements culturels comme Montréal en lumière et La Nuit blanche. Il faut continuer de l'associer à des projets qui suscitent l'intérêt à la fois de la communauté universitaire et des Montréalais. »

Denis Boucher animera une conférence grand public intitulée « Le clocher Saint-Jacques de l'UQAM: perspectives d'avenir », qui aura lieu le 29 mars prochain, à 19 h, à la Salle des Boiseries. Elle réunira Nathalie Lafortune, une artiste en arts visuels qui s'est intéressée à l'expérience architecturale d'intégration du clocher dans le campus de l'UQAM, ainsi que le professeur et membre régulier de l'Institut Martin Drouin (M.A. histoire, 1996; Ph.D. études urbaines, 2004) et le chargé de cours et architecte paysagiste Jonathan Cha (Ph.D. études urbaines, 2014), du Département d'études urbaines et touristiques. « Ces panélistes se demanderont si le célèbre vestige peut prendre une place plus grande dans l'imaginaire montréalais et dans l'espace urbain, explique le chargé de cours. Ils discuteront de l'avenir du clocher, de son potentiel symbolique, de sa signification, de sa mise en valeur et avanceront des idées nouvelles pour le faire rayonner davantage. »

Pour lire l'article tiré du bulletin Actualités UQAM