Membres réguliers

Lisa Baillargeon

BAILLARGEON LISA, PH.D., MBA, CPA, CMA

ESG UQAM, Département des sciences comptables

Professeure titulaire au Département des sciences comptables à l’École des sciences de la gestion (ESG) de l’UQAM, je détiens une formation multidisciplinaire en histoire de l’art, en histoire, en gestion et en comptabilité. Mes intérêts de recherche portent sur l’histoire de la comptabilité et des affaires, sur l’histoire du patrimoine industriel et entrepreneurial au Québec du XIXe et XXe siècles et sur la gouvernance des musées, des organismes publics et des entreprises. Plus spécifiquement, mes recherches portent, d’une part, sur l’histoire de la production et la consommation des objets, sur l’incidence de ce type d’objet avait sur le quotidien et sur les entreprises qui les produisaient. D’autre part, elles s’attardent au volet gouvernance en regard du rôle du conseil d’administration au sein des organisations, et plus spécifiquement en milieu muséal, milieu qui est présentement dans une phase de transition et de mutation quant à ses structures de gouvernance et de gestion.

Fiche de professeure


Marie Beaulieu

BEAULIEU MARIE

UQAM, Département de danse

Je suis historienne de la danse théâtrale et je m’intéresse particulièrement à celle de la première moitié du XXe siècle en Occident. Le défi que je me suis lancée est de montrer toute la richesse du patrimoine de la danse et de l’intérêt qu’elle a suscité avant 1960 au Québec, bien que ce moment ait été considéré famélique, en ce qui concerne les manifestations de danse dans notre paysage culturel. Je m’applique à donner une perspective différenciée de chacun des aspects de la danse présents dans la société à cette époque, à faire des liens avec la réalité montréalaise du temps et à nuancer les mythes actuels présents dans la littérature sur cet art de la scène. J’essaie de décrire avec le plus de précision possible les expériences de nature théâtrale présentées au spectateur, le mouvement dansé et sa façon de l’aborder. Il s’agit aussi de démontrer, sur le plan sociologique, comment la danse a été un élément culturel structurant pour notre société.

Fiche de professeure


BÉDARD MARIO

UQAM, Département de géographie

Mario Bédard est professeur agrégé au Département de géographie de l’Université du Québec à Montréal. Spécialiste de géographie culturelle fondamentale et d’épistémologie, ses travaux portent sur le sens du lieu et la territorialité, plus spécialement sur la complexité et la dynamique des fonctions symboliques et vocations socio-territoriales qu’on prête aux lieux et aux paysages. Des préoccupations qui ont mené à diverses publications, dont L’imaginaire géographique. Perspectives, pratiques et devenirs (2012) (en collaboration avec J.P. Augustin et R. Desnoilles) et Le paysage, un projet politique (2009), des articles publiés notamment aux Annales de géographie, Cahiers de géographie du Québec, Cybergéo, GeoCompass et Ethnologies, puis des chapitres dans International Encyclopedia of Human Geography (Kitchin et Thrift, Routledge, 2009), Les grands projets urbains. Territoires, acteurs et stratégies (Hubert, Raynaud et Lewis, Presses de L’Université de Montréal, 2014), Entre lieux et mémoire; l’inscription de la francophonie canadienne dans la durée (Gilbert, Bock et Thériault, Presses de l’université d’Ottawa, 2009).

Fiche de professeur


BÉNICHOU ANNE

BÉNICHOU ANNE

UQAM, École des arts visuels et médiatiques

Je suis historienne et théoricienne de l’art contemporain. Mes travaux de recherche portent sur les archives, les formes mémorielles et les récits historiques issus des pratiques artistiques contemporaines et des institutions chargées de les préserver et de les diffuser. J’ai mené une étude sur les œuvres en forme de collections, d’archives et de musées fictifs, en l’occurrence les conceptions de la mémoire, de l’histoire et les imaginaires institutionnels qui les sous-tendent. J’ai récemment publié Un imaginaire institutionnel. Musées, collections et archives d’artistes (L’Harmattan, Coll. Esthétiques, 2013). Depuis peu, j’ai entrepris une étude des nouvelles formes de documentation et de transmission des œuvres contemporaines éphémères, afin de comprendre leurs incidences sur la mémoire culturelle, les pratiques institutionnelles et l’écriture des histoires de l’art. J’ai dirigé l’ouvrage collectif Ouvrir le document. Enjeux et pratiques de la documentation dans les arts visuels contemporains (Presses du réel, 2010). Mes réflexions actuelles portent sur la documentation des œuvres performatives, ses usages dans les expositions consacrées à la performance et dans les reconstructions ou les recréations d’œuvres historiques.

Fiche de professeure


BERGERON YVES

BERGERON YVES

UQAM, Département d’histoire de l’art

Je suis engagé dans le vaste champ du patrimoine culturel. J’ai participé à l’enquête nationale menée par l’Observatoire de la Culture et des Communications du Québec qui a conduit à la publication de 11 rapports sur l’état des lieux du patrimoine, des institutions muséales et des archives. L’une de mes recherches porte à la fois sur les institutions muséales et sur les rapports que la société entretient avec les objets patrimoniaux dont les musées ont la responsabilité. J’ai aussi participé avec François Mairesse (Université Paris 3, Sorbonne nouvelle), au Dictionnaire encyclopédique de la muséologie qui propose une réflexion épistémologique sur les fondements de la muséologie et du patrimoine. J’aborde aussi, dans le cadre d’un projet de recherche, la muséologie sous l’angle du récit de vie et du patrimoine immatériel. J’ai exploré au cours des dernières années une analyse des mythes de fondation de la muséologie nord-américaine dans le cadre de l’habilitation à diriger des recherches (HDR) sous la direction de Dominique Poulot à l’Université Panthéon-Sorbonne (Paris 1).

Fiche de professeur


Pierre Bosset

BOSSET PIERRE

UQAM, Département des sciences juridiques

Professeur régulier au Département des sciences juridiques depuis 2007, les rapports souvent méconnus qui existent entre le droit et la culture sont l’un de mes principaux objets de recherche. De manière générale, je m’intéresse aux politiques culturelles, ainsi qu’aux rapports entre l’art et le droit. M’intéressant plus spécifiquement à la place des droits culturels de l’être humain dans la Charte québécoise des droits et libertés de la personne, j’ai axé une grande partie de mon activité de recherche sur la prise en compte de la diversité culturelle par le droit. À cet égard, les phénomènes d’interculturalité présentent un intérêt tout particulier pour moi. Par ailleurs, à travers mon enseignement du droit international, je m’intéresse à la protection juridique du patrimoine de l’Humanité, ainsi qu’aux conventions internationales sur le patrimoine immatériel et sur la diversité des expressions culturelles.

Fiche de professeur


BROUDEHOUX ANNE-MARIE

BROUDEHOUX ANNE-MARIE

UQAM, École de design

Mes recherches se concentrent sur la construction, la transformation et la mise en marché de l’image urbaine. Je m’intéresse ainsi aux phénomènes de marketing et de branding urbain, de touristification et de marchandisation et de leurs impacts sur le paysage urbain. Il va s’en dire que les questions patrimoniales, tant matérielles (architecturales et urbaines) qu’immatérielles (modes de vie, d’habiter, culture urbaine) sont au coeur de mes préoccupations. Mon travail récent s’intéresse aux impacts des méga-événements sportifs tels que la Coupe du Monde de la FIFA et les Jeux Olympiques dans ce processus de transformation urbaine, surtout dans le cas de pays dits émergents comme la Chine et le Brésil. La question des manifestations visibles de la pauvreté dans le paysage urbain et les tentatives de nettoyage urbain, d’embellissement et d’invisibilisation de la pauvreté m’intéressent particulièrement, dans une perspective de justice sociale. J’aborde ainsi le patrimoine dans un sens à la fois identitaire, lié à des pratiques et représentations, mais également comme un droit fondamental : droit à la ville, droit d’exister, droit d’être vu.

Fiche de professeure


BURGESS JOANNE

BURGESS JOANNE

UQAM, Département d’histoire

La plus grande part de mon enseignement porte sur l’histoire socio-économique et urbaine du Québec et du Canada depuis 1800; j’interviens aussi dans les programmes d’histoire appliquée et de muséologie. Mes activités de recherche et mes publications traitent de l’histoire de l’industrialisation et du travail, de même que de l’évolution de la société et de l’espace urbains, en y intégrant une forte préoccupation patrimoniale. Mes projets récents s’intéressent à la consommation, aux pratiques et aux espaces commerciaux dans le Montréal victorien, à la vocation portuaire et maritime de Montréal et à son rôle comme plaque tournante des échanges économiques, ainsi qu’à la géographie du commerce de détail en milieu ouvrier montréalais. Ces recherches ont alimenté des sites Web et des expositions, dont l’exposition virtuelle Branle-bas de combat. La vie au port de Montréal, 1939-1945 de la Société du Vieux-Port de Montréal. Depuis 2006, je dirige le Laboratoire d’histoire et de patrimoine de Montréal, une équipe de recherche en partenariat.

Fiche de professeure


CARTER JENNIFER

UQAM, Département d’histoire de l’art

Les musées en tant qu’institutions sociales et culturelles expriment et valorisent les relations humaines avec le monde; tant par leur collections que leurs structures, ils incarnent des architectures de réflexion. J’oriente mes recherches sur ces institutions selon deux axes principaux. Le premier examine les relations entre l’architecture des musées, l’exposition et la scénographie, invitant à réfléchir sur la pédagogie de la représentation. Un deuxième axe, la muséologie des droits de la personne, est un domaine émergent qui allie les pratiques de la muséologie traditionnelle à des formes d’activisme civique et social. Cette recherche s’articule autour de la culture, des discours des droits de la personne et leur relation avec la muséologie et fait valoir les enjeux éthiques liés aux différentes approches muséologiques de la représentation des droits de la personne et de la justice sociale. Ma praxis est également constituée d’expositions, individuelles et collectives, permettant une implication continuelle dans le domaine de l’enseignement et de la recherche en muséologie, ainsi qu’un renouvellement des pratiques.

Fiche de professeure


CONTANDRIOPOULOS CHRISTINA

UQAM, Département d’histoire de l’art

Professeure au département d’histoire de l’art, mes recherches portent sur l’histoire de l’architecture, des villes et de la cartographie au 19e siècle. Mon approche repose sur le concept d’environnement bâti dans sa double dimension, à la fois comme phénomène culturel et comme savoir-faire technique. Je suis aussi membre du Réseau Art et Architecture du 19e siècle et du Groupe de Recherche en Histoire des Sociabilités

Fiche de professeure


CÔTÉ MARIO

CÔTÉ MARIO

UQAM, École des arts visuels et médiatiques

Professeur à l’École des arts visuels et médiatiques depuis 1994, mes intérêts de recherche se sont développés au cours des dernières années sur les questions relatives aux archives sonores et aux archives de la danse. Depuis 2005, je dirige le groupe de recherche et de création pluridisciplinaire ARC-PHONO qui s’est donné comme mandat de faire la captation sonore de lieux intérieurs caractéristiques de notre société nord-américaine. Je dirige également depuis 2009 ARC-DANSE, groupe qui s’intéresse à la re-création chorégraphique, la ré-interprétation vidéographique et la re-médiatisation de l’archive, mémoire vivante et créatrice de la danse. 

Fiche de professeur
Site personnel


CSERGO JULIA

UQAM, Département d’études urbaines et touristiques

Professeure titulaire au Département des sciences comptables à l’École des sciences de la gestion (ESG) de l’UQAM, je détiens une formation multidisciplinaire en histoire de l’art, en histoire, en gestion et en comptabilité. Mes intérêts de recherche portent sur l’histoire de la comptabilité et des affaires, sur l’histoire du patrimoine industriel et entrepreneurial au Québec du XIXe et XXe siècles et sur la gouvernance des musées, des organismes publics et des entreprises. Plus spécifiquement, mes recherches portent, d’une part, sur l’histoire de la production et la consommation des objets, sur l’incidence de ce type d’objet avait sur le quotidien et sur les entreprises qui les produisaient. D’autre part, elles s’attardent au volet gouvernance en regard du rôle du conseil d’administration au sein des organisations, et plus spécifiquement en milieu muséal, milieu qui est présentement dans une phase de transition et de mutation quant à ses structures de gouvernance et de gestion.

Fiche de professeure


DROUIN MARTIN

DROUIN MARTIN

ESG UQAM, Département d’études urbaines et touristiques

Martin Drouin est historien du patrimoine. Il s’intéresse plus particulièrement à l’histoire de la patrimonialisation au Québec en portant une attention aux débats engendrés par la sauvegarde du patrimoine bâti, au sens investi dans la conservation architecturale et aux processus de requalification des objets. Un autre axe de ses recherches porte sur la mise en tourisme du patrimoine. Il s’est ainsi intéressé aux centres d’interprétation et aux quartiers historiques. Ses projets de recherche portent sur Montréal et le Québec depuis les années 1960.

Il enseigne au Département d’études urbaines et touristiques de l’École des sciences de la gestion dans les programmes de 1er et de 2e cycle (baccalauréat en urbanisme, baccalauréat en gestion du tourisme et de l’hôtellerie, maîtrise en études urbaines et maîtrise en développement du tourisme) des cours en patrimoine.Depuis 2014, il est également directeur de Téoros – revue de recherche en tourisme. 

Fiche de professeur


DUGUAY BENOIT

ESG UQAM, Département d’études urbaines et touristiques

Professeur titulaire à l’École des sciences de la gestion (ESG) de l’UQAM, Benoit Duguay a d’abord fait carrière dans le monde des affaires, occupant une série de postes de direction de plus en plus élevés. Avant tout spécialiste de la communication, de la consommation et du commerce de détail, il est préoccupé par l’avenir du patrimoine commercial, par exemple celui de la rue Sainte-Catherine, une artère principale pour la survie de laquelle il craint, tant sur le plan commercial que patrimonial. Selon lui, un élément patrimonial majeur, l’ancien magasin Eaton a été sacrifié sur plusieurs aspects pour construire les Ailes de la mode, un échec aussi retentissant que prévisible sur le plan commercial.

Par ailleurs, bénévole à la Basilique Notre-Dame de Montréal depuis presque vingt ans, Benoit Duguay est naturellement intéressé par le patrimoine religieux, la Basilique étant un joyau de Montréal à cet égard.

Sa formation universitaire multidisciplinaire fait qu’il est capable d’intervenir sur des sujets variés, dans les médias et dans un contexte universitaire ; ainsi, chaque année depuis 2016, il est demandé comme jury pour des étudiants du Master en philosophie appliquée à l’université Paris I (Panthéon-Sorbonne).

Depuis 2005, Benoit Duguay a publié entre autres plusieurs articles sur divers sujets ainsi que cinq livres ; les trois premiers portent sur différents aspects de la consommation, soit l’image de soi, le luxe et les nouvelles technologies, le quatrième sur la consommation en tant que système, et le cinquième sur l’accompagnement, en collaboration avec sa conjointe, Danièle Boulard.

Fiche de professeur
Site personnel


Dany Fougères

FOUGÈRES DANY

UQAM, Département d’histoire

Je suis historien et Ph.D. en Études urbaines. Mes activités de recherche et mes publications traitent des infrastructures et des réseaux techniques urbains, de la construction des villes et de la pensée urbanistique depuis le XIXe siècle. Après avoir dirigé l’ouvrage Histoire de Montréal et de sa région publié aux Presses de l’Université Laval en 2012, j’ai poursuivi mes recherches sur l’occupation du territoire urbain et son aménagement. Actuellement, je travaille à un projet individuel intitulé Infrastructures, travaux publics et urbanisme pendant les révolutions énergétiques du XIXe siècle. Montréal et son ile, de la confection du canal Lachine à l’ouverture du pont Jacques-Cartier. Je participe également à un projet collectif sur l’histoire des enjeux environnementaux au Québec. Les ouvrages et les équipements urbains, du mobilier urbain à la rue, au boulevard ou au viaduc et au pont sont des traces matérielles et immatérielles (car souvent sortes de voile sur un environnement passé insoupçonné) du patrimoine des villes.

Fiche de professeur


hardy dominic

HARDY DOMINIC

UQAM, Département d’histoire de l’art

Je m’intéresse dans mon enseignement et mes recherches aux questions du patrimoine matériel et immatériel au Québec et aux questions muséologiques et d’histoire de l’art dans un sens théorique et interdisciplinaire plus large. Mes recherches depuis les années 1990 portent sur l’histoire de la caricature et la satire graphique au Québec avant 1960, avec pour sujets de recherche les artistes tels qu’Henri Julien, Robert LaPalme, Harry Mayerovitch et Albéric Bourgeois.

Fiche de professeur


jebrak yona

JÉBRAK YONA

ESG UQAM, Département d’études urbaines et touristiques

Professeure au département d’études urbaines et touristiques, je travaille sur le phénomène de résilience urbaine après les catastrophes naturelles et anthropiques. J’analyse notamment les dimensions physiques et symboliques du fait urbain afin de décortiquer ses mécanismes complexes de créations et de re-création, d’interprétations et de réinterprétations. Comment une ville et ses différents acteurs parviennent-ils à retrouver un équilibre fonctionnel, à se reconstituer une identité locale, à intégrer la destruction dans la mémoire collective alors qu’une partie ou la totalité des attributs physiques de la ville ont disparu? Quels sont les facteurs qui favorisent la résilience? Quelles narrations se mettent en place au lendemain d’une catastrophe? Voilà quelques questions sous-jacentes à mon programme de recherche sur lesquelles je me penche. Mes recherches actuelles portent sur la reconstruction de Christchurch, en Nouvelle-Zélande, ville durement affectée par une série de tremblements de terre en 2010 et 2011 (conséquences de la catastrophe sur le cadre bâti et le patrimoine, mesures mises en place afin de préserver les bâtiments à caractère patrimonial, outils de reconstruction, etc.) ainsi que sur celle de Lac-Mégantic, dont le centre-ville a été détruit lors du déraillement et de l’explosion d’un train transportant des matières dangereuses.

Fiche de professeure


JÉRÔME LAURENT

JÉRÔME LAURENT

UQAM, Département de sciences des religions

Professeur d’anthropologie au Département de Sciences des religions de l’Université du Québec à Montréal (UQÀM), Laurent Jérôme s’intéresse aux politiques de l’identité et de la culture en milieux autochtones contemporains à travers des thèmes comme la musique, les rituels, le pluralisme religieux et la patrimonialisation des savoirs. Directeur du Centre interuniversitaire d’études et de recherches autochtones de Montréal (CIÉRA-MTL), il a écrit plusieurs articles sur les jeunes autochtones, les cosmologies amérindiennes et les processus de décolonisation de la recherche. Laurent Jérôme a développé des recherches partenariales avec différents organismes, dont le Cercle des Premières Nations de l’UQAM, Femmes autochtones du Québec et le Conseil des Atikamekw. Il travaille actuellement avec Tourisme Manawan et le Conseil des Atikamekw de Manawan sur un projet de patrimonialisation et de transmission des savoirs sur le territoire. 

Fiche de professeur
Academia


Yves Jubinville

JUBINVILLE YVES

UQAM, École supérieure de théâtre

Je suis professeur en études théâtrales. Mes travaux portent sur la dramaturgie québécoise contemporaine et l’historiographie théâtrale. J’ai été directeur de la revue L’Annuaire théâtral de 2008 à 2014. Membre du Centre de recherche interuniversitaire sur la littérature et la culture québécoises, je suis engagé dans le cadre d’un projet de recherche (Régimes socio-esthétiques du théâtre au Québec (1945-2015): synthèse historique, CRSH 2014-2018) avec une équipe de chercheurs québécois dans la production de la première synthèse historique du théâtre moderne au Québec. J’occupe depuis 2015 le poste de Directeur de l’École supérieure de théâtre de l’UQAM.

Fiche de professeur


rejean legault

LEGAULT RÉJEAN

UQAM, École de design

J’enseigne dans le cadre du programme de DESS en architecture moderne et patrimoine à l’École de design. Je dirige aussi le travail de fin d’études des étudiants inscrits au programme, travail qui peut porter sur la caractérisation, la conservation, la mise en valeur et la gestion du patrimoine. Mes travaux de recherche portent principalement sur l’histoire de l’architecture moderne de l’après-Deuxième-Guerre mondiale en Amérique du Nord, travaux qui contribuent à la fois à l’avancement de la connaissance historique et à la caractérisation du patrimoine moderne.

Fiche de professeur


meunier anik

MEUNIER ANIK

UQAM, Département de didactique

Fiche de professeure


MORISSET LUCIE K.


UQAM, Département d’études urbaines et touristiques

Mes recherches portent sur les phénomènes, les théories et les pratiques de patrimonialisation ainsi que sur l’histoire des formes et des représentations urbaines. À titre d’historienne d’architecture et de l’urbanisme, je travaille actuellement sur les enjeux urbains du patrimoine et sur la « mémoire patrimoniale » des Québécois, c’est-à-dire sur la constitution symbolique des lieux investis d’une valeur de représentation collective et sur la particularisation de la pensée du patrimoine au fil de leur éventuelle accumulation dans l’imaginaire et dans le paysage construit. Parallèlement, je poursuis mes travaux sur le discours identitaire de l’architecture et sur l’histoire des villes, particulièrement des villes industrielles planifiées. Mes cours et séminaires recoupent ces thématiques : « La patrimonialisation », « Tourisme et culture », « Épistémologie des études touristiques », « Les identités urbaines », etc.

Fiche de professeure


Lucie Robert

ROBERT LUCIE

UQAM, Département d’études littéraires

Deux questions de recherche m’habitent : Qu’est-ce que la littérature? Qu’est-ce que la littérature au Québec? La réponse à l’une et l’autre de ces questions se construit à travers les recherches que je mène sur l’histoire littéraire au Québec, mais aussi à travers une réflexion plus large sur les frontières de la littérature que j’explore dans mes travaux sur l’histoire du théâtre. Je suis membre du Centre de recherche interuniversitaire sur la littérature et la culture québécoises (CRILCQ), où je codirige le collectif La vie littéraire au Québec, 1764-1947 (PUL, 6 vol. parus depuis 1991; vol VII en préparation), et membre de l’équipe de recherche Montréal culturel 1895-1948. Mes plus récents ouvrages s’intitulent Apprivoiser la modernité. La pièce en un acte de la Belle Époque à la Crise (Nota Bene, 2012) et, en collaboration avec Shawn Huffman, Le théâtre en revue (PUQ, 2014).

Fiche de professeure


saouter catherine

SAOUTER CATHERINE

UQAM, École des médias

Catherine Saouter est Docteure en sémiologie. Ses recherches portent sur les théories de l’image dans une perspective sémiotique et historique. Son travail porte, pour la part épistémologique, sur les relations entre mises en image, représentation et médiation visuelle et, pour la part thématique, sur les fonctions et enjeux des expressions visuelles, particulièrement la photographie, le dessin et le dessin animé, dans les déclinaisons du territoire culturel, du patrimoine et des conflits. Elle a été membre, de 2007 à 2014, de la Chaire de recherche et création René-Malo, rattachée à l’UQAM, pour laquelle elle était responsable de la section Penser en images, penser les images. Depuis 2014, elle est membre de l’Institut du patrimoine, identifiée à l’axe «herméneutique du patrimoine». Elle est l’auteure de Le langage visuel (trois éditions), et de Le progrès, les médias, la guerre (2003).

Fiche de professeure


schiele bernard

SCHIELE BERNARD

UQAM, École des médias

Je poursuis des travaux de recherche sur le rôle et l’impact des médias dans les procédures de sociodiffusion des sciences et de la culture. Depuis plusieurs années, je travaille tout particulièrement à l’étude de la culture scientifique et technologique et à la muséologie scientifique. J’ai  publié de nombreux articles sur ces questions et ai participé à plusieurs colloques internationaux. Mon enseignement se fait essentiellement dans le cadre des programmes de muséologie : « Exposition », « Interprétation et diffusion », « Musée des sciences et des techniques », « Méthodologie de la recherche en muséologie ».

Fiche de professeur


Placeholder

VANLAETHEM FRANCE

UQAM, École de design

À la suite de la lutte menée en 1988 pour dénoncer la rénovation peu respectueuse du Westmount Square (1964-1969), le complexe multifonctionnel construit sous la direction de Ludwig Mies van der Rohe à la marge du centre-ville de Montréal, la sauvegarde de l’architecture moderne est au coeur de mes préoccupations. Cet engagement m’a conduit à rejoindre dès 1992 le réseau de Docomomo International, une organisation vouée à la documentation et à la conservation de l’architecture du mouvement moderne, et à élargir mes intérêts de recherche antérieurement centrés sur l’histoire de l’architecture moderne au Québec. La nature paradoxale du patrimoine moderne en fait un sujet de réflexion particulièrement stimulant qui met au défi les idées reçues en matière de conservation du patrimoine bâti. L’expérience acquise a mené à la création du programme d’études supérieures spécialisées en architecture et patrimoine modernes par l’École de design, au sein duquel je continue d’enseigner. Mentionnons mes plus récents livres : Patrimoine en devenir : l’architecture moderne du Québec édité par Les Publications du Québec en 2012 à l’initiative du Conseil du patrimoine culturel du Québec; La sauvegarde l’architecture moderne aux Presses de l’Université du Québec en 2014 dans la foulée du colloque éponyme organisé avec la collaboration de l’Institut du patrimoine.


arsenault daniel

ARSENAULT DANIEL (1957-2016)

Notre collègue Daniel Arsenault nous a malheureusement quitté suite à un accident survenu en 2016.

Je suis archéologue et professeur au Département d’histoire de l’art, au programme d’études avancées en Muséologie, Médiation et Patrimoine de doctorat. J’occupe depuis la fin de l’année 2009 le poste de directeur du Centre d’études interuniversitaires sur les lettres, les arts et les traditions à l’UQÀM. Mes travaux actuels portent sur l’analyse scientifique des sites d’art rupestre autochtone du Bouclier Canadien, sur l’élaboration d’un nouveau protocole scientifique international destiné à une meilleure documentation, conservation et gestion des sites rupestres dans le monde et sur la patrimonialisation in situ/in vitro/in vivo des biens culturels autochtones à l’ère de la « glocalisation » dans une perspective comparative entre diverses régions du monde où vivent des groupes autochtones. J’ai codirigé un ouvrage sur les visions autochtones face à l’esprit du lieu dans les sites du Patrimoine mondial, ouvrage paru aux Presses de l’Université Laval en 2010.


Institut du patrimoine

L’Institut du patrimoine a pour mission de stimuler la recherche, l’enseignement et la diffusion des connaissances dans tous les domaines reliés au patrimoine, tant matériel qu’immatériel, afin de contribuer au renouveau de la réflexion sur le patrimoine.

Suivez-nous

Coordonnées

Institut du patrimoine
Local R-3760
315, rue Sainte-Catherine Est
Montréal (Québec) H2X 3X2